... Fiches actifs., ... Fiches produits de la nature.

Le miel de manuka.

Le Manuka est un arbrisseau, cousin d’une famille que l’on connaît mieux, celle du « tea tree », l’arbre à thé dont on tire la fameuse huile essentielle immunostimulante aux vertus antivirales et anti-bactériennes. Le Manuka pousse à l’état sauvage à l’autre bout du monde, en Nouvelle-Zélande. Les Maoris ont toujours considéré ce miel comme miraculeux et l’utilisent pour se soigner. Aujourd’hui, les scientifiques se penchent sur ce miel exceptionnel.

 

 

Le Manuka (Leptospermum scoparium) est un arbrisseau de la famille des Myrtacées, à feuilles persistantes et écorce écaillée, s’élevant jusqu’à 3 mètres. Ses feuilles sont petites et odorantes et ses fleurs blanches et parfumées. On le connaît parfois mieux sous son nom anglais de Tea-tree. Il pousse à l’état sauvage en Nouvelle-Zélande, Australie, y compris la Tasmanie dans des régions au climat doux et océanique, en sol acide. Sa résistance au gel est modérée (−7 °C). Il se couvre de petites fleurs blanches pendant environ 6 semaines durant l’été austral, et les abeilles produisent alors un miel unique au monde, doté de propriétés exceptionnelles.

La composition du miel de manuka est unique

« Ce qui le rend si spécial, c’est l’UMF, ou Unique Manuka Factor, explique Carole Minker, docteur en pharmacie et pharmacognosie. Ce chiffre, indiqué sur l’étiquette, représente son pouvoir antibactérien. Plus il est élevé, plus le miel est réputé actif. »

C’est le chercheur néo-zélandais Peter Molan qui a mis en évidence la présence de cette substance originale, mais il a fallu attendre 2008 pour apprendre que la molécule qui se cachait derrière l’UMF était le méthylglyoxal.

« Tous les miels contiennent cette substance antibactérienne, explique le Dr Becker, président de l’Association francophone d’apithérapie. La particularité du miel de manuka est d’en contenir beaucoup plus grâce à son origine botanique. »

 

.

.

Le miel de manuka est un puissant antibactérien

Cette concentration exceptionnelle en méthylglyoxal lui confère une activité antimicrobienne puissante. Ce miel est efficace contre toutes les bactéries communes impliquées dans les sinusites, angines ou bronchites. Quelques travaux scientifiques montrent qu’il agit globalement plus vite et à une dose plus faible que les autres miels.

Des scientifiques de l’université de Waikato, en Nouvelle-Zélande, ont également observé qu’il est capable d’empêcher le développement de staphylocoques dorés résistants aux antibiotiques.

D’autres résultats encourageants ont suivi avec différentes bactéries, dont une responsable d’infections nosocomiales, ainsi que des streptocoques et des entérocoques contre lesquelles les antibiotiques actuels sont inopérants.

Pour tout connaître sur ce miel, le mieux est de consulter les travaux du Docteur Molan qui a consacré sa vie à son étude.

La découverte du Professeur Thomas HENLE, Chercheur à l’Université Technique de Dresde :
En 2008, « plus ou moins par chance » Thomas Henle et son équipe ont découvert la présence du composant qui est à l’origine de l’effet spécifique du miel de Manuka : c’est le méthylglyoxal (MGO). Ce composant était déjà connu car présent dans de nombreux aliments, mais c’est sa forte concentration dans le miel de Manuka qui lui donne ses propriétés exceptionnelles.

Voici le lien où le professeur Henle décrit ses travaux :

.

Le miel de manuka est très cicatrisant

« Tous les miels ont une activité cicatrisante, rappelle Carole Minker. Elle est principalement due à leur forte osmolarité. » Ce terme signifie que le miel attire l’eau. Il draine la lymphe et le plasma vers l’extérieur, entraînant du même coup des déchets et des débris de tissus, ce qui nettoie la plaie. Le mécanisme garantit aussi une humidité favorable à la cicatrisation, mais qui n’augmente pas la prolifération des bactéries grâce aux propriétés antimicrobiennes du miel. En éliminant plus rapidement les bactéries, le miel de manuka a une activité cicatrisante supérieure. « Le méthylglyoxal empêche les bactéries de se fixer sur les tissus endommagés », ajoute le Dr Becker.

Cette molécule clé a également des propriétés anti-inflammatoires qui réduisent l’œdème et favorisent le processus de réparation des tissus. « Une publication fait état de l’utilisation depuis trois ans, avec succès, du miel de manuka à l’hôpital de Bonn pour traiter les infections cutanées nosocomiales », commente Carole Minker.

.

.

Des indices pour ne pas se tromper

 

 

Le terme désignant l’activité unique du miel de Manuka inventé par Peter Molan de l’Université Waikato, l’UMF, est devenu une marque enregistrée. L’étiquette commerciale donne des indications quant à la teneur en substances actives en mesurant l’activité non peroxydique. Ainsi, on trouve des miels de Manuka d’indices allant de 5+ jusqu’à 25+, ce dernier indiquant la plus forte concentration.

En parallèle, d’autres indices ont été mis en place, comme IAA® en France (Indice d’Activité Antibactérienne).

Les indices renseignent sur l’activité antibactérienne et antiseptique :

  • entre 5+ et 8+ : le miel sera utilisé pour la nutrition et en prévention de petits maux, pour le bien-être en général ;
  • entre 9+ et 16+ : le miel agit de manière ciblée, sur les voies digestives ou respiratoires ;
  • à partir de 17+ et au-delà : le miel pourra être utilisé pour toutes les raisons précédentes et en usage externe, local et cutané.

.

.

A l’issue des travaux, la communauté scientifique s’accorde sur les assertions suivantes:

  • le MGO est seul responsable de l’activité antibactérienne spécifique du miel de Manuka, et d’autres composants du miel renforcent cette activité,
  • sans MGO, l’activité antibactérienne d’un miel est négligeable,
  • les revendications d’activité antibactérienne basées sur l’action du peroxyde ne sont pas validées scientifiquement. Elles sont d’ailleurs interdites en Nouvelle Zélande.
Publicités

Laisser donc un p'ti mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s