... Fiches produits de la nature., ... Formulations phyto.

Le pouvoir des feuilles de thé et leur utilisation en cosméto.

« Le théier, arbre à thé ou tout simplement thé, (Camellia sinensis) est un arbuste originaire d’Extrême-Orient, de la famille des Théacées. On distingue trois formes de cette espèce cultivées dans le monde entier : le Camellia sinensis assamica, le Camellia sinensis sinensis et le Camellia sinensis cambodiensis. Suivant la variété, le théier se cultive dans un milieu climat tropical humide pour l’Assam ou supporte des conditions plus rigoureuses (Japon, Chine, Géorgie, Iran, Turquie et Himalaya indien) pour le Yunnan. En plantation, le théier est taillé pour ne pas dépasser un mètre de haut, afin d’en faciliter la cueillette. Les premières récoltes commencent au bout de trois à quatre ans. La cueillette s’effectue encore à la main, le plus souvent par des femmes. Elle se pratique plusieurs fois par an, jusqu’à quatre fois ou plus suivant les régions. Les cueillettes se font par round de 4 à 14 jours, le temps que le théier se renouvelle. »

29485-1217662193

Depuis quelques années, le thé vert a un grand engouement dans les autres pays. Il est consommé en infusion, son effet stimulant se ressent dès la première tasse, et ses bienfaits entre 1 à 3 tasses par jour. Cet aspect stimulant de la théine dure bien plus longtemps que la caféine. Après avoir bu une tasse de thé vert l’organisme bénéficie de son action antioxydante pendant environ 3 heures.

L’atout majeur du thé vert vient de ses puissantes vertus antioxydantes, grâce à la présence de polyphénols et de flavonoïdes, lesquels permettent de lutter efficacement contre les radicaux libres. Les radicaux libres sont instables et recherchent d’autres électrons avec qui ils pourraient s’associer. Ils agissent dans notre corps comme des terroristes, volant les électrons ou atomes d’autres molécules saines pour s’associer. Dans ce même temps, ils détruisent les cellules saines, les décomposant et les réarrangeant de façon différentes de celles que nous avions à notre naissance.

De nombreuses études scientifiques ont démontré que l’épigallocatéchine (EGCG), avait de nombreuses propriétés : il ralentit le vieillissement de la peau, diminue les différents risques de maladies cardio-vasculaires, les risques d’accidents vasculaire cérébraux, les risques de thromboses, abaisse le taux de cholestérol, il stimule et régularise les battements du cœur, soulage les inflammations, prévient les caries et réduirait même les dommages provoqués par le rayonnement radioactif…

Les feuilles de thé contiennent des quantités importantes de substances antioxydantes (polyphénols et flavonoïdes) qui agissent contre les radicaux libres et protègent nos cellules des agressions quotidiennes. Ces puissantes vertus antioxydantes permettent de lutter naturellement contre la fatigue et le vieillissement. Excellent pour la santé, le thé vert contient également de nombreux minéraux (dont du manganèse, du potassium, du magnésium et du fluor) des vitamines (C, B1, B2, B3 et P), du zinc, des tanins…

cfc11167090ae1c8d217a2e96d17d5e5_1

ø Propriétés en  cosméto :

– Anti-ride et anti-oxydant par excellence.
– Astringent, tonifiant cutané, active la micro-circulation.
– Amincissant grâce à la présence de caféine

.

ø Utilisation en soins :

– Crèmes et sérums anti-âge
– Soins pour cheveux secs et abîmés
– Soins pour peaux sèches, normales et mixtes, ternes, sensibles, irritées, matures et stressées
– Soins fortifiant des ongles
– Gels et crèmes amincissantes
– Soins anti-cernes

.

 

ø Les effets du thé sur l’absorption du fer :

« Les feuilles de thé contiennent des quantités appréciables de composés qui possèdent de puissantes propriétés antioxydantes, appelés polyphénols.

Les polyphénols contenus dans les feuilles de thé se lient au fer provenant de l’alimentation (la viande en particulier) et le bloquent dans l’intestin en formant des complexes insolubles, ce qui l’empêche d’être absorbé. Le fer des aliments existe sous deux formes : la forme hémique est mieux absorbée par l’intestin que la forme non hémique qui provient de la nourriture animale (œufs, viande, volaille, poisson).

Il est donc conseillé de boire le thé en dehors des repas pour ne pas gêner l’absorption du fer. Cela est particulièrement indiqué pour les végétariens dont l’apport ferrique dans l’alimentation est plus faible, surtout à cause du manque de viande.
Ce conseil est également valable pour les personnes ayant un risque de déficience en fer tels que les femmes enceintes et les enfants. Ces catégories de personnes devraient même avoir recours à des suppléments de fer pour compenser celui qui aura été séquestré par les polyphénols du thé.
Une autre solution existe : ajouter du lait ou du citron (source de vitamine C) dans le thé afin de saturer ses ions, ainsi le fer restera libre et sera absorbé plus facilement. L’acide ascorbique présent dans le citron a le pouvoir d’inhiber l’activité chélatrice du fer en modifiant le pH du thé. Le lait agit différemment : les polyphénols du thé se lient aux ions dérivés du lait, ils ne sont donc plus disponibles pour lier le fer.

Les polyphénols du thé, grâce au noyau catéchol, sont de puissants chélateurs d’ions métalliques. Ils diminuent par exemple le niveau d’ions ferriques et ferreux libres dans la cellule. Ces ions sont indispensables pour la formation de radicaux d’oxygène libre.
Cet effet du thé sur l’absorption du fer peut être négatif pour les personnes atteintes d’anémie mais il peut être positif pour celles qui mangent trop de fer, puisque le fer superflu cause des dommages qui conduisent au cancer et autres maladies de cœur. Un phénomène de société nous a montré que, dans les pays industrialisés, l’homme consomme beaucoup plus de viande rouge. Cette dernière est riche en fer et cela entraîne donc une augmentation de la fréquence des maladies chroniques où le stress oxydatif pourrait jouer un rôle. De plus, il semblerait que les femmes soient mieux protégées face à ce danger, cela grâce à leur menstruation. »

.

 

ø Exemple de réalisation :

 

  • Macérât huileux de thé

Thé vert séché : 25 g
Huile végétale (au choix) : 160 g

.

  • Infusion forte de thé

Thé vert séché : 20 g
Eau : 200 g

Publicités

2 réflexions au sujet de “Le pouvoir des feuilles de thé et leur utilisation en cosméto.

Laisser donc un p'ti mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s