Précautions d’utilisation des huiles essentielles (HE).

Les huiles essentielles sont des extraits naturels de plantes aromatiques obtenus par distillation par entraînement à la vapeur d’eau ou, autrement dit, les huiles essentielles sont des essences distillées. On trouve dans les essences, au sens officinal et non botanique, les huiles essentielles obtenues par pression mécanique des zestes d’agrumes. Les huiles essentielles ne contiennent pas de corps gras mais ont une forte affinité avec les huiles végétales. On dit qu’elles sont lipophiles, parce que la majorité de leurs composés sont liposolubles. Les huiles essentielles sont volatiles. Elles sont solubles dans l’alcool et dans l’huile, mais pas dans l’eau. Ce sont des substances odorantes.

Les huiles essentielles sont utilisées entre autres dans les cosmétiques, les parfums, les parfums d’ambiance et en aromathérapie (santé, bien être). Les véritables huiles essentielles sont obtenues soit par expression pour les zestes des citrus, soit par distillation à la vapeur d’eau. On utilise le terme d’essence pour tous les agrumes. Les huiles essentielles ont des propriétés anti-infectieuses, rééquilibrante fonctionnelle, rééquilibrante de terrain, rééquilibrante psychique, rééquilibrante endocrinienne, dépendant de leurs composants spécifiques.

.

.

Précautions simples :

Une huile essentielle est une substance active qui peut être dangereuse si elle est mal employée. Avant d’utiliser une huile essentielle, prenez en compte les recommandations suivantes :

• Jamais d’automédication dans les cas suivants : terrains allergiques , sujets faibles ou ayant une médication spécifique (anticoagulants…), lors d’affection grave , femmes enceintes ou en période d’allaitement, nourrissons et enfants.

• De manière générale, ne pas utiliser d’HE chez les enfants de moins de 12 ans. Ne pas utiliser les HE par voie orale chez les enfants de moins de 5 ans et si utilisation par voie cutanée, toujours diluer au moins à 20% dans une HV.

• Jamais d’huiles essentielles par voie intramusculaire et intraveineuse.

• Il est interdit d’utiliser les huiles essentielles pures dans les oreilles, le nez et sur les zones génito anales. Certaines zones cutanées très fragiles demandent une attention particulière.

• Certaines huiles essentielles possèdent des molécules dermocaustiques, ne les utilisez pas pures.

• Certaines huiles essentielles possèdent des molécules photosensibilisantes, ne les utilisez pas avant ou pendant une exposition solaire, par voie cutanée et voie interne.

• Les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau, il est impératif les mélanger dans un excipient avant de les verser dans le bain. Jamais d’huiles essentielles toxiques dans un bain, même à faible quantité.

• Ne pas oublier de se laver les mains après une application cutanée afin d’éviter une irritation des yeux si vous vous frottez le visage.

• Toujours réaliser un test pur au pli du coude 48h avant toute application d’huile essentielle par voie cutanée (sauf pour les HE dermocaustiques)

• À savoir aussi, les chats (ou autre animaux) ne supportent pas les HE, qui peuvent s’avérer mortelles pour eux.

.

.

Dermotoxicité

Phénol, aldéhyde, certains ester
Ex : thym à thymol, clou de girofle, cannelle, origan…

Photosensibilité

Coumarine furocoumarine
Ex : citron, pamplemousse, orange, céleri, bergamote, angélique…

Hépatotoxicité

Phénol
Ex : thym à thymol, serpolet, girofle…

Toxicité rénale

Monoterpéne
Ex : genévrier, livèche, bois de santal…

Toxicité nerveuse

Cétone, lactone
Ex : sauge officinale, aneth…

Potentiel allergique

Lactone, sesquiterpène
Ex : laurier noble, cannelle…

Hormone like

Sesquiterpénol, diterpène
Ex : niaouli, cyprès…

images1

.

Conservation:

Il est recommandé de stocker les huiles essentielles dans des flacons en verre ambre ou foncé, de manière à les protéger de la lumière, il faut éviter les forts écarts de température et le contact avec l’air (pas d’ouverture prolongée des flacons). Dans ces conditions, les huiles essentielles se conservent plusieurs années. Les flacons doivent être stockés en position verticale (en position horizontale, il y a un risque que le bouchon soit attaqué par l’huile essentielle).

..

….

Que faire en cas d’accident :

Si application accidentelle : Enlever le surplus avec de l’huile végétale douce (Calendula, amande douce).
Si ingestion accidentelle : Ne jamais faire vomir. Avaler une grande dose d’huile végétale et contacter le centre antipoison au plus vite.
Si projection accidentelle dans les yeux : Rincer l’oeil avec de l’huile végétale et consulter si les troubles persistes.

14 thoughts on “Précautions d’utilisation des huiles essentielles (HE).”

  1. Oups! je viens de me rendre compte grâce à ton article que je stocke mal mes huiles! En effet, les plus grands flacons sont mis à l’horizontal, le tiroir dans lequel je les range n’étant pas assez haut… Va falloir que je trouve un autre lieu de stockage alors )-:

    Merci!

  2. Sur la notice d’info et de précaution des he Dr Valnett il est écrit que la photosensibilisation des he d’agrumes est aussi effective lors de l’ingestion! je ne sais pas si c’est pareil pour les autres he photosensibilisante qui ne sont pas des agrumes mais vaut mieux faire attention!

  3. Bonjour,
    Je me permets de revenir sur le dosage en % d’une HE, car j’ai un gros doute concernant la quantité à respecter lors de la création d’un soin, à savoir :

    J’utilise beaucoup votre lien HUILES & SENS « calculateur HE ».
    Exemple pour 100 ml de produit fini, j’indique 2% HE, est la quantité de gouttes s’affiche : 80.

    D’autre site, comme « bio-sante.fr/cosmetiques-maison.html » pour 100 ml de produit fini, pour obtenir un dosage à 2 % : ajouter 40 gouttes d’HE. J’ai également un livre qui indique la même valeur.

    Il y a une différence qui va du simple au double, et l’utilisation d’HE est relativement dangereuse si l’on ne respecte pas les doses.

    Qu’en pensez-vous ? Pourriez-vous m’aider à éclaircir cette interrogation ?

    Merci pour votre aide et bonne journée.
    Cordialement
    PATRICIA

    1. Il faut aussi se référencer au codigoutte. 😉

      Chez AZ un codigoutte donne 1 ml = 35 gouttes (comme sur bio santé), alors que chez huiles et sens 1 ml = 40 gouttes
      Pour moi, il y a un soucis avec les chiffres énoncés sur bio santé, car même si on calcule selon leur dire, je ne tombe pas sur le même résultat! En effet, si on part sur une formule de 100 %, on obtient, pour 2% d’HE >> 98% d’HV en complément. Et si on s’exprime en ml pour tout, il nous faut : 98 ml d’HV et 2 ml d’HE. Pour 2 ml d’HE, si on en croit le codigoutte (1 ml = 35 gouttes) ça donne 2 x 35 gouttes donc 70! Et non 40 comme ils l’annoncent!

      Je dose mes HE au poids, avec une balance de précision. Je suis plus sûre du résultat 😉

  4. Bonjour,
    Merci pour les renseignements.
    Pour le dosage au poids des HE, je suppose que toutes les HE sont différences à cause de leur densité.
    Donc, si je comprend bien chaque HE a un poids différent c-à-dire (ex. bois de rose : densité 0.860 – 0.879 – Ciste bio : densité 0.915) par conséquent le même % sera différent d’une HE à l’autre.
    Êtes-vous d’accord sur cette formulation ?

    Encore merci et bonne journée
    PATRICIA

  5. Bonjour,
    J’utilise depuis quelque temps de l’huile essentielle de romarin que j’ajoute à mon shampoing (4 gouttes) et je remarque une perte de cheveux depuis quelques temps (j’ai également eu de sacrées démangeaisons)..Y’a-t-il un lien?Merci,
    alice

    1. L’HE irrite peut être ton cuir chevelu, d’où les démangeaisons…. la chute de cheveux pourrait être liée…
      Il serait peut être préférable de ne plus utiliser d’HE pendant qq temps pour voir comment ton cuir chevelu réagit 😉

Les commentaires sont fermés.