Fabrication de bougies. Le B.A.BA. et tuto en image.

Il existe différents types de bougies :

– Les bougies coulées (verre à bougie) : la préparation est coulée et brûlée dans le récipient même. Ces bougies sont très simples d’utilisation.

– Les bougies moulées (moule en silicone) : L’originalité de ces bougies vient avant tout de leurs formes variées dépendantes du moule utilisé. Elles sont donc coulées dans un moule et sont, après démoulage, utilisées telles quelles.

– Les bougies d’ambiance : Les bougies d’ambiance sont les bougies les plus rencontrées. Objets décoratifs et de plaisir qui créent une ambiance intimiste.

– Les bougies de massage : Composée essentiellement de cire à bas point de fusion, la bougie de massage vous permet après l’avoir éteinte de prélever sans vous brûler une base huileuse idéale pour le massage. Un produit deux en un !

5bougie_francaise

Ingrédients de base :

Cire
Huiles végétales ou beurres végétaux
Pigments ou colorants
Huiles essentielles ou fragrances

cire   Les types de cire à utiliser ?

La cire est le composant principal et majoritaire de la bougie. Elle lui donne sa dureté et permet de la faire fondre plus ou moins rapidement selon son point de fusion (plus le point de fusion est haut, moins la bougie fondra vite).

Les cires à haut point de fusion présentent l’inconvénient de connaître le phénomène de «rétractation», ce qui entraîne des effets inesthétiques (craquellement, surface non lisse…). Afin d’éviter ces phénomènes, il est nécessaire d’ajouter à la recette une huile voire un beurre.

huile-vegetale-aromathesia    Les types d’huiles/beurres végétaux à utiliser ?

Les huiles et les beurres à l’inverse des cires s’utilisent pour ramollir la bougie, abaisser son point de fusion et ainsi faciliter sa fonte. Ils permettent une meilleure adhésion au récipient, l’obtention d’une surface lisse et brillante.

De façon générale, la proportion d’huile ou de beurre ne dépassera pas 50%. Attention cependant, plus vous ajouterez d’huile ou de beurre et plus la bougie aura des chances de se consumer rapidement.

pigments   Que choisir comme colorants ?

Les pigments (oxyde de fer) sont extrêmement concentrés mais ils ont l’inconvénient de saturer la mèche et d’empêcher son bon fonctionnement. Il en est de même pour les nacres (micas). D’autres alternatives naturelles existent  :

– Les huiles végétales colorées –> Ex : Buriti : bougie orange/ Millepertuis : bougie rose/ Avocat ou Calophylle : bougie verte

– Les poudres de plantes colorantes (à utiliser en macération) –> Ex : Urucum : bougie orange/ Curcuma : bougie jaune fluo/ Henné noir : bougie vert bleu/ Henné Egypte ou Ortie : vert kaki

HE_MS   Les fragrances & huiles essentielles ?

Dans les bougies naturelles, l’odeur est apportée principalement par les huiles essentielles et/ou les fragrances cosmétiques naturelles. Attention cependant à bien respecter la fiche technique de chaque ingrédient et de bien vérifier systématiquement son point éclair qui doit être supérieur à 65°C afin d’éviter que votre bougie ne s’enflamme sur la totalité de sa surface.

meche   L’importance de la mèche…

Mèche de coton bougies Le choix de la bonne mèche est primordial, de ce choix dépend le bon comportement de la bougie lorsqu’elle brûle évitant ainsi la formation d’un trou, une bougie qui brûle trop vite ou qui s’éteint…

logo-copie-1

Procédure pas à pas…

* Faire fondre au bain-marie à feu doux la ou les cire(s) puis retirer du feu.

* Primer la mèche : pour ce faire, tremper 2 minutes la mèche de coton préalablement découpée dans la ou les cire(s) fondue(s). Sortir la mèche de coton et la placer sur du papier d’aluminium.

meche

* Façonner cette dernière afin qu’elle adhère au mieux au papier d’aluminium en gardant toujours une position bien droite. Laisser refroidir la mèche sur le papier d’aluminium au congélateur.

* Ajouter les huile(s) végétale(s)+ macérât(s) huileux coloré(s) aux poudres de plantes + huile(s) essentielle(s) et/ou fragrance(s) dans la ou les cire(s) encore liquide(s), puis mélanger l’ensemble à l’aide du mini-fouet.

* Sortir la mèche du congélateur, puis la décoller du papier d’aluminium. Elle doit être bien droite et rigide (dans le cas contraire, il faut recommencer au début, refaire fondre la bougie puis reprendre à l’étape de primage de la mèche).

* Placer la mèche dans le trou du socle en métal prévu à cet effet, puis pincer la base de ce socle à l’aide d’une pince ou d’une paire de ciseaux afin de faire tenir la mèche dans le support.

montage

* Couler la préparation à froid (sous forme pâteuse mais assez liquide pour la couler) dans le verre à bougie ou le moule. Une fois la préparation coulée, placer la mèche sans attendre au centre en s’assurant que le socle en métal touche le fond du verre ou du moule. Personnelement, je fixe la mèche avant de couler la pâte, je trouve ça un peu plus pratique. Je réajuste la mèche si besoin après.

bougie1

* Laisser durcir la préparation. Pour la faire durcir plus rapidement, mettre la bougie au congélateur quelques minutes.

 

Laisser donc un p'ti mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s