Le printemps arrive, « TOTAL DETOX »!

Le nettoyage de printemps est une tradition dans plusieurs cultures où elle revêt une valeur symbolique de purification et de renouveau. Traditionnellement, ce nettoyage consiste à ouvrir les fenêtres pour laisser sortir les poussières accumulées pendant l’hiver. En ce qui concerne l’organisme, il faut le nettoyer en éliminant les déchets qui l’encombrent et le ralentissent afin qu’il puisse fonctionner au mieux. C’est pourquoi à chaque changement de saison une cure « détox » est nécessaire. Alors, c’est parti pour le grand « nettoyage »!

– Cure détox pour le corps.

Qui n’a pas ressentit une fatigue générale à la fin de l’hiver ? C’est le signe que notre organisme est saturé de toxines. A l’approche de l’automne et à l’orée du printemps, nos organes dépuratifs ou émonctoires, que sont le foie, les reins, les voies respiratoires, la peau et les intestins ont besoin d’être nettoyés pour fonctionner au mieux de leur capacité. Une cure « détox » a pour but de débarrasser notre corps des toxines accumulées par l’organisme. Elle se pratique durant environ 3 semaines au moins 2 fois par an. Idéalement à chaque changement de saison. Elle s’adresse aux adultes en bonne santé qui se sentent capables de la supporter. Une cure « détox » peut se concevoir 6 mois avant une grossesse mais en aucun cas durant la grossesse et l’allaitement. Pour les enfants de plus de 7 ans, une cure « détox » peut s’envisager sur 15 jours après avis du médecin et uniquement en utilisant les hydrolats.

Nos organes d’élimination sont souvent malmenés et débordés par plusieurs facteurs :

la pollution extérieure présente dans notre environnement => l’organisme est exposé à de multiples substances nocives (pollution de l’air, pesticides, herbicides, engrais chimiques, alimentation industrielle qui regorge de sel, d’additifs alimentaires, exhausteurs de goûts, colorants, sucre raffiné, édulcorants…), qui petit à petit s’accumulent dans notre corps, le dérèglent, le fragilisent.

la pollution intérieure => le jour comme la nuit par son fonctionnement, l’organisme produit des déchets que nos organes d’élimination s’efforcent par leur travail de rejeter jusqu’à un certain seuil. Au delà de ce seuil, les toxines s’accumulent, gênent le fonctionnement normal du corps et l’encrassent. C’est alors que les liquides nourriciers dans lesquels baignent nos cellules deviennent ainsi par la force des choses de plus en plus acides et les cellules seront donc contraintes de subir l’influence néfaste de cet environnement.

Les aliments principales sources de toxines. Tant que nos aliments sont adaptés à nos capacités de digestion, d’assimilation et d’élimination, tout se passe bien. Mais si nous mangeons plus que ce que nous brûlons, et si nos organes travaillent au ralenti, notre corps se trouve en présence de déchets toxiques en excédent qu’il ne peut traiter et rejeter. Autre causes de perturbations et d’accumulation de toxines dans l’organisme : l’alimentation industrielle et les produits raffinés qui apportent de moins en moins de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments.  Ajoutons à cela le stress de la vie courante, le tabac, les boissons alcoolisées… C’est pourquoi le nettoyage intensif des toxines organiques est primordial avec une cure de fond à chaque changement de saison.

Une cure de printemps doit être :

Dépurative => pour assurer un drainage général de l’organisme grâce à l’utilisation de plantes spécifiques

Détoxicante => pour permettre d’éliminer les toxiques exogènes c’est – à-dire venant de l’extérieur, telles que gaz d’automobiles, résidus agricoles…

Détoxifiante => pour éliminer les toxines endogènes, c’est-à-dire fabriquées par l’organisme lui-même, les déchets métaboliques.

carte verso

Pour détoxiquer et détoxiner l’organisme, les plantes apparaissent comme le moyen le plus naturel et le plus actif. On choisira toujours des plantes issues de culture sauvage ou biologique.

Le foie est un éliminateur de déchets, par la bile notamment, mais aussi un transformateur de déchets. Nos fonctions hépatiques se dérèglent et s’encrassent lorsque nous consommons une alimentation riche en graisses et protéines animales : les produits laitiers de vache et charcuterie occasionnent une surcharge en toxines qui demandent un énorme travail de filtration de ces « substances indésirables » par le système hépatique. Il en va de même pour les excitants tels que alcool, tabac, café, chocolat, épices. Afin d’épurer la sphère hépatique, vous pourrez choisir des plantes simples en tisane (pissenlit, romarin, aubier de tilleul, ményanthe, gentiane, …), en gélules de plantes (artichaut, chardon marie, fumeterre, gentiane…), en extrait et jus de plantes concentrés , en macérât de bourgeons .

Le rein est par excellence l’organe qui nettoie le sang de ses toxines. Ce drainage est effectué par les néphrons (environ 1 000 000 pour chaque rein) qui filtrent le sang de ses impuretés, éliminent les déchets et les rejettent sous forme d’urine. Les plantes qui permettent de nettoyer et de drainer les reins sont nombreuses (aubier de tilleul, chiendent, genièvre, queues de cerise, bruyère, bouleau, sureau, ortie, pissenlit…)

Pour éliminer complètement toxines,déchets, et métaux lourds, simultanément, il conviendra de stimuler le transit par un débit de bile important qui sera favorisé par les plantes (romarin, ményanthe, gentiane, radis noir, artichaut). Ajouter à cela, les fibres qui auront un effet « coup de balai » sur l’intestin afin d’éliminer résidus, toxines et déchets. Le psyllium ou l’agar agar en paillettes permettront de nettoyer en douceur les intestins en facilitant le transit.

Il convient de mener conjointement une cure qui va drainer le foie, favoriser l’élimination rénale, balayer les résidus stagnants dans les intestins et purifier le sang.

>> A chaque saison son produit. Fruits et légumes.

>> A chaque saison son produit. Version produits de la mer.

detoxification(c) Homeopathic Doctor

– Cure détox pour notre intérieur.

Ça y est, les beaux jours reviennent, c’est le moment de faire le grand ménage chez soi, sans polluer la planète. Selon l’EPA, les niveaux des polluants de l’air d’intérieur peuvent être de deux à plus de 100 fois plus élevés qu’à l’extérieur… De plus, sous une apparente propreté se cachent souvent des résidus chimiques, du chlore, de l’amoniaque, des phtalates….en bref, une vérité bien pire que la poussière et l’odeur de renfermé après un long hiver.

Je vous retrouve donc très vite avec de nouvelles recettes pour l’onglet « produits ménagers »! En attendant, je vous invite à relire ces articles de saison!

>> Le nettoyage de printemps.

>> Produits ménagers.nfao6kho

Laisser donc un p'ti mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s